Main menu:

Recherche sur le site :

Categories

Carnet de bord

octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Partenaires

Ils nous ont aussi aidé :

Autours de Darwin

vendredi 30 octobre

Après une soirée sympathique et animée à l’hosteria Amercica del Sur, qui offre gîte et barbecue à volonté pour quelques pesos, nous avons pris la route ce matin vers le Parc des Glaciers où les grimpeurs de haut niveau peuvent tenter l’ascension des mythiques sommets Fitz Roy et Cerro Torre. Sur la route, les paysages changent de nouveau et nous longeons à présent des lacs d’eau d’un vert émeraude aux dimensions impressionnantes (plusieurs milliers d’hectares). Mais plus nous remontons vers le nord et plus les nuages s’abaissent pour finalement se fondre dans une tempête de neige. Nous roulons prudemment. Heureusement la route est droite et nous y sommes seuls. Puis après plus d’une heure la neige cesse enfin de tomber. Et nous découvrons lors d’une timide éclaircie les premières montagnes du Parc des Glaciers.

Arrivés à El Chalten, le ciel noir ne nous laisse que peu d’espoir d’entrevoir les sommets dont nous convoitons les images. Il semble que la Patagonie, après nous avoir gratifié d’innombrables paysages d’exception, nous refuse cet ultime cadeau, comme pour nous intimer de revenir plus tard parachever ce voyage initiatique entamé il y a plus de quarante jours.

Tous les membres de l’expédition « Un rêve de Darwin » se retrouveront demain à Punta Arenas. A cette occasion, chacun prendra la plume pour exprimer ses émotions. L’ensemble de ces messages sera publié en conclusion de notre épopée en Patagonie.

Il existe désormais, par 54°52′ 55.447 » de latitude Sud et 69°’20’55.188 » de longitude Ouest un mont Jade. Gravi pour la première fois le 9 octobre 2009 à 14h52 locales par François, Yvan et Dominique, son sommet neigeux, à 1064 m d’altitude, domine le glacier Ronchali aux reflets turquoises, une dense et verdoyante foret primaire, que seuls parcourent les castors. Embrassant du regard la dorsale sud de la Cordillère Darwin, le Mont Jade est ouvert sur le canal de beagle, et l’Océan Pacifique. Au-delà, il n’existe plus aucune terre, un souffle de vent parti de ce point ferait le tour du monde et reviendrait à ce point sans avoir rencontré la moindre terre. La mer, le vent, la foret, les lacs et les montagnes forment l’écrin éternel de ce Pic.


Rédiger votre commentaire :

Vous devez vous authentifier pour poster un commentaire!